HISTORIQUE DU BADMINTON

Merci à Patricia DEBLANC pour la réalisation de cet historique.

Le Badminton : Un sport et un loisir

Un peu d’histoire pour débuter
Tout commença un soir d’orage……

Le mot « Badminton » vient d’une ville anglaise dans le Gloucestershire.

Au 5ème siècle avant J-C, les chinois jouaient un jeu au nom de « Ti Jian Zi » qui consistait à se renvoyer un volant avec les pieds.
Au 17ème siècle, les enfants passaient leur temps en jouant à un jeu de raquette que l’on a nommé le « jeu de volant » sur le continent européen.
Si les Français furent parmi les premiers à pratiquer le jeu du volant, il revient aux Britanniques l’honneur d’avoir inventé le badminton, inspiré du « Poona », un jeu de raquette indien (du nom du village en Inde) joué avec une balle légère faite de duvet.

Le  jeu fut baptisé « Badminton » du nom de la propriété du duc de Beaufort dans le Gloucestershire.

La famille du duc revendique l’invention du jeu survenue en 1873 lorsque, surpris par l’orage, le duc et ses invités sont contraints de continuer leur partie de volant à l’intérieur du château. Ce sont donc deux officiers anglais de retour des Indes, Dolby et Hart, qui proposèrent de remplacer la balle du « Poona » par un bouchon de champagne dans lequel ils piquèrent des plumes. Le volant était né. Ils contribuèrent jusqu’en 1880 à répandre le Badminton dans les stations balnéaires de la côte sud de l’Angleterre, à Folkestone, Southampton puis à Bath.

Le plus ancien club de Badminton est le Badminton Club de Bath.

Les premières règles ont été publiées en 1876 par le Colonel Dolby, l’un des pères spirituels de ce sport et président de la première Fédération de badminton, fondée par lui en 1893.

La Fédération Internationale fut créée en 1934 avec 148 membres et introduite en France au début du 20ème siècle. Elle regroupe actuellement plus de cent pays membres.

Ce qui conduit le Comité Olympique à inscrire le badminton aux Jeux de Barcelone depuis 1992, après avoir été en démonstration aux Jeux de Séoul. Il comporte cinq épreuves, simples et doubles dames, simples et doubles hommes.
L’épreuve mixte a été inscrite au programme des Jeux Olympiques en 1996. C’est l’une des douze épreuves des Jeux réunissant des hommes et des femmes.

La Fédération Française de Badminton fut créée bien plus tard, en 1979.
Le Badminton aujourd’hui

Le Badminton est un sport très pratiqué dans les pays européens et asiatiques comme l’Angleterre, la Suède, le Danemark, l’Indonésie, la chine et le Japon. Plus de 130 pays adhèrent à la Fédération Internationale de Badminton (INF).

Ce sport se pratique en salle, il cumule autant d’atouts ludiques qu’économiques en raison de sa rapidité d’apprentissage des gestes élémentaires, à tous les âges et à tous les sexes. Il nécessite peu de place, peu d’argent, peu de matériel. Qui plus est, il développe chez les pratiquants une panoplie de qualités : l’adresse, la vivacité, les capacités athlétiques, l’intelligence tactique et la solidité mentale.

Des études scientifiques menées par le Département d’Education Physique de l’Université de Baylor  présentent  le Badminton comme l’une des meilleures disciplines sportives en termes de mise en forme.

En compétition, le badminton requiert de l’explosivité : vitesse et détente, de bons réflexes et une bonne coordination.
Un joueur de badminton peut courir plus d’un kilomètre et demi au cours d’un seul match. Lors d’un match type de 45 minutes, il réalise plus de 300 virages à 90° ou plus. Le joueur peut frapper des centaines de fois le volant avec sa raquette à une vitesse deux fois supérieure à la vitesse maximale atteinte lors d’un match de tennis de haute compétition.

Quelques particularités sur ce sport

  • Le badminton est le sport de raquette le plus rapide : Tan Boon Heong a battu le record du monde, jusqu’ici non officiel, de vitesse d’un volant de badminton à l’occasion d’une démonstration organisée par l’un de ses sponsors, la marque Yonex. Le Malaisien a smashé le projectile à la vitesse incroyable de 493 km/h, certifiée par le World Guinness Book des records. En compétition, le record est détenu par Fu Haifeng, joueur chinois de double hommes, dont le volant a atteint la vitesse de 332 km/h
  • Chez les dames, c’est aussi une chinoise Huang Sui qui a fait le smash le plus rapide, 246 km/h.
  • C’est le deuxième sport exigeant la plus grosse dépense énergétique (derrière le hockey sur glace), à titre de comparaison, un match de badminton est environ 5 fois plus intense qu’un match de tennis.
  • Au moment de la frappe, le volant peut atteindre la vitesse de 300 km/h.

Le matériel utilisé au badminton

Le badminton est un sport qui se pratique en salle et nécessite un équipement particulier. La tenue d’un joueur se compose d’un tee-shirt et d’un short réglementaires lors d’un tournoi. Il  a besoin également d’une raquette et d’un volant.

Un volant est composé de 16 plumes d’oie fixées à une tête en liège. Son poids est de 4,75 g à 5,5g. Celui-ci influe sur la vitesse du volant.
Les meilleurs volants sont ceux fabriqué à partir de plumes de l’aile d’une oie.
Une raquette moderne pèse environ 90 g et mesure jusqu’à 68 cm de long et 23 cm de large.
Enfin, un terrain mesure 13,40 m sur 6,10 m (en double), et 5,20 m (en simple), et le filet est d’une hauteur de 1,55 m sur les côtés et 1,52 m au centre.

Les règles du jeu

Le but du jeu consiste à échanger un volant au dessus d’un filet à l’aide d’une raquette. Les techniques de frappe ont des mouvements variés : lents, rapides et feintés. Le badminton se pratique en simple ou en double.

L’objectif est d’atteindre le terrain cible adverse avec le volant ou contraindre l’adversaire à commettre une faute :
– Le volant ne franchit pas le filet.
– Le volant est envoyé hors des limites du terrain.
– Le volant touche son corps.
– Le corps de l’adversaire ou la raquette touche le filet où franchit le camp adverse.

La marque :
Un match se joue au meilleur de trois sets en 21 points : le camp qui le premier remporte 2 sets, gagne le match.
Le camp gagnant un échange ajoute un point à son score.
A  20 égalité, le set est prolongé : c’est le camp qui mène avec 2 points d’écart qui remporte le set.
A 29 égalité, le camp marquant le premier 30 gagne le set.

Le camp gagnant un set sert en premier dans le set suivant.

Interruptions et changements de demi terrain
Quand le score atteint la première fois dans le set 11 points, les joueurs bénéficient d’un arrêt de 60 secondes. Une interruption de 120 secondes est possible entre chaque set.
Au troisième set, les joueurs changent de demi terrain lorsque le score atteint la première fois 11 points.

Le service
Il s’effectue en alternance à droite et à gauche, toujours en diagonale.

Le fait que le volant touche le filet au service ne change pas les conditions de validité qui sont les limites du terrain fixées pour le service.
Un service est correcte lorsque :
– Les pieds du serveur ne touchent pas les lignes.
– La raquette frappe en premier la base du volant.
– La tête de la raquette se trouve nettement en dessous du niveau de la main du serveur au moment de la frappe.
– Le volant est frappé en dessous de la taille du serveur (dernières côtes flottantes).
– Le geste du service est continu vers l’avant.

Erreur de zone de service ou de réception
Si les joueurs commettent une erreur de placement, celle-ci sera corrigée dès que l’on s’apercevra de l’erreur en question mais le score sera maintenu.